24 août 2015

Aménagement de l'atelier d'impression


Aujourd'hui, j'étais trop impatiente d'aménager mon atelier de sérigraphie. J'ai donc été chercher mes trucs à Montréal. J'ai remplie les étagères de pots d'encre, classé mes soies, empilé mes paquets de papier, etc.


Elsa a classé les petits pots par couleur comme un arc-en-ciel.


J'ai posé une ancienne affiche des Georges Leningrad pour mettre de l'ambiance (ça me fait toujours penser à Dominique Pétrin).


Le corridor est réaménagé.


L'atelier de coupe est tout classé.


J'ai encore déplacé ce tas de carton (réserve pour les 10 prochaines années).


Le bureau est rangé.


Le séchoir, la bouche grande ouverte.


23 août 2015

Un atelier de sérigraphie : le plus beau des cadeaux!


Grosse et belle journée aujourd'hui. J'ai finalement été chercher la table de sérigraphie chez mon ami Paul Lebel. Je suis très touchée d'hériter de cette table construite par mon ancien professeur de sérigraphie Michel Fortier.


Je vous présente ma nouvelle copine. Elle n'a pas encore de nom, mais je compte bien lui en donner un très bientôt. C'est à la fois une table lumineuse pour la solarisation des écrans et une table d'impression. Les côtés ont été peints par des enfants. Sympa non? Je vais également pouvoir y ranger tous mes gallons d'encre. J'ai même la poubelle qui vient avec!


J'ai également reçu un évier pour le rinçage de mes écrans. Avec un peu de bricolage, je vais me faire un super espace pour le développement et le lavage de mes écrans. Ça va être trop chouette!


Et puis, j'ai reçu pleins d'autres trucs : écrans, raclettes, poulies, encres, lumières de chambre noire, etc.


C'est un rêve merveilleux qui se réalise présentement. J'ai trop hâte de commencer à imprimer chez moi! Merci à Paul pour ce cadeau merveilleux et à Jean-Simon et Elsa pour leur aide au déménagement!


13 août 2015

Jaune






6 août 2015

Nouvelles couleurs pour un jardin vertical


Préparer les écrans de sérigraphie,
faire les couleurs,
mesurer les quantités,
laver les pots.


Mettre un peu la pagaille dans l'atelier.
Faire des tâches,
de l'encre plein les doigts.


Solariser les écrans.
Bien les identifier, les ranger.
Trouver l'écran d'un amis qui traine juste à côté.


Quelques heures plus tard,
le sourire aux lèvres.
De nouvelles couleurs pour un jardin vertical.

31 juillet 2015

Rédaction de thèse!


Quatre années se sont écoulées depuis le début de ma recherche-création au doctorat : séminaires, recherches documentaires, lectures, entrevues, explorations, productions, installations, documentations. Après toutes ses activités et une révision détaillée des références nécessaires à la rédaction du premier chapitre, je me sens finalement prête à écrire cette thèse.

Ce texte sera l'aboutissement de plusieurs années de réflexion sur les pratiques actuelles utilisant l'imprimé notamment sur les pratiques qui tendent à s'éloigner des codes et traditions liées à l'estampe et la gravure. Le but principal de cette recherche est d’approfondir ma pratique d’artiste-enseignante ainsi que mes réflexions théoriques afin de cerner et comprendre les enjeux de cette transformation.

Tout d’abord, cette thèse a comporté la réalisation d’installations évolutives composées majoritairement de modules en papier imprimé. Inspirée par l’imagerie scientifique et la modélisation des formes naturelles et architecturales, j’ai exploré différents modes d’occupation de l’espace par l’agencement de systèmes organiques et géométriques afin de questionner la manière dont les outils et les interfaces participent à construire notre vision du monde, notre subjectivité. La prémisse de mon projet de création est que la connaissance de l’espace est fondée sur l’expérimentation personnelle de ses composantes. Différents facteurs participent à notre expérience de l’espace. Dans mes installations, je m’intéresse plus spécifiquement à la perception de la texture,  des dimensions ainsi qu’à la perspective binoculaire afin de créer des expériences polysensorielles.

En complémentarité à mon projet de création, mon travail de recherche consiste à élaborer une réflexion sur les modes d’occupation de l’espace de la surface imprimée en établissant des liens entre les processus de fabrication de l’image et de l’objet ainsi qu’en abordant les modalités de création, de production et de mise en espace de l’installation imprimée. D’un point de vue pratique, ma recherche est alimentée par mon expérience de création, d’enseignement et par les pratiques d’autres artistes. D’un point de vue théorique, elle se développe à travers trois axes : «Caractéristique et enjeux de l'imprimé en arts visuels»; «L'espace de l'installation imprimée»; «La pratique de l'installation modulaire imprimée». À l’intérieur de mon champ d’investigation, j’étudie les théories et l’histoire des arts d’impression, de la sculpture, de l’installation ainsi que certaines théories en architecture, en anthropologie et en sociologie de l’espace. Étant donné que l’installation imprimée est une pratique récente et peu documentée, j’ai également effectué des entrevues avec les artistes de mon corpus d’étude et observé le déroulement de projets pédagogiques dans le cadre de cours en arts d’impression. À terme, bien que cette thèse porte plus spécifiquement sur l’installation imprimée, elle permettra d’établir les bases d’une approche interdisciplinaire des arts d’impression.

Il ne faut donc pas m'en vouloir si je réponds à mes courriels plus lentement; si je ne vais pas à vos évènements très souvent; ou si je dis non à vos propositions la plupart du temps. Rédiger une thèse et enseigner ça prend pas mal de temps!

15 juillet 2015

Grand ménage!

Je travaille sur La fabrication de l'espace depuis bientôt quatre ans. Ma vie et mon atelier étaient organisés pour rendre ce projet possible. Maintenant, il est temps de passer à autre chose. J'ai effectué un grand ménage de l'atelier afin de libérer mon espace de création de toutes ces masses de papier noir et blanc à l'exception des roches de papier qui auront une seconde vie prochainement.

Avec tous ces objets, je n'ai pas eu le choix de convertir une partie de mon studio photo pour l'entreposage. Il n'est pas plein pour le moment, mais comme plusieurs oeuvres reviendront dans les prochains mois, il vaut mieux prévoir... Miraculeusement, j'ai toujours un bel espace de libre pour faire mes photos.

Voici à quoi ressemble le garde-robe de cette pièce. J'ai réussi à y faire entrer mes deux oeuvres les plus volumineuses en plus de quelques autres trucs. L'espace est maximisé!


Et dans celui-ci, il reste encore de la place pour les modules qui reviendront d'Italie. Après, il faudra voir...


Dans le bureau, j'avais une belle pile de références accumulées au cours de l'année à ajouter à ma bibliographie de thèse. Après tout ce ménage, je me sens prête à débuter la rédaction de ma thèse. Cependant, j'ai encore quelques jours de vacances à replonger dans mes livres et profiter de l'été!

13 juillet 2015

La fabrication de l'espace : démontage


La fin d'une installation est souvent une grande libération. Couper les fils et laisser les masses de papier tomber au sol m'apporte une très grande satisfaction. Je suis toujours étonnée de voir de nouvelles formes apparaitre, de nouvelles configurations. Détruire pour mieux reconstruire, pour mieux repenser. Merci à Jean-Simon DesRochers pour son aide précieuse au démontage!

Masses au sol

Un dessin sur le plancher

Le noir et le blanc

Moment de beau chaos

Comme une vague

Sculpture improvisée

Amoncèlements

Fragments qui se détachent

Valse des formes

Ponctuation

Comme une montagne

Classement

18 juin 2015

Atelier d'été


Depuis quelques jours, j'ai besoin de passer plus de temps dans mon atelier. Je devrais être devant mon ordinateur à répondre à des courriels et avancer du travail avant les vacances, mais je n'y arrive pas. Je me sens incapable d'être productive.

Oui, oui, c'est bien mon atelier. Après plusieurs années à travailler majoritairement en noir et blanc, je sens que je ferai un retour à la couleur très prochainement. Je range donc les trucs monochromes gris pour faire place à de nouvelles inspirations afin de poursuivre la création entre deux moments de rédaction de thèse. De nouveaux projets me trottent dans la tête : des hybridations de jardins verticaux, de paysages simulés et d'organismes microscopiques aux couleurs éclatantes inspirées de mes derniers voyages. Voici un aperçu d'une magnifique journée d'été dans l'atelier.